La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Qu'est ce qu'un ouvrage Maginot ?

Les "fort" Maginot sont des ouvrages totalement en béton armé qui réunissent les caractères essentiels issus de l'expérience acquise à Verdun de 1916 à 1918 .

  • éloignement aussi grand que possible des blocs de combat d'une part des entrées et du secteur des services d'autre part,
  • développement maximum des installations souterraines pour des raisons évidentes de protection.
  • soin particulier apporté à la résolution des problèmes de vie et de résistance en période de combat, production d'énergie, réserves d'eau, de vivres, de munitions, ventilation, liaisons avec l'extérieur.
  • priorité donnée aux armes sous tourelle en raison de leur quasi invulnérabilité et de leur possibilité de tir tous azimuts.
  • Un ensemble de gros ouvrages disséminés aux points stratégiques, avec des ouvrages intermédiaires dans les intervalles, des blockhaus d'observation isolés et divers ouvrages renforçant la résistance des plus importants.

La "ligne" Maginot est un système de défense des frontières de l'est de la France, de la mer du nord à la méditerranée.

André Maginot, ancien soldat de la 1ere guerre mondiale, devient en 1922 ministre de la guerre après avoir précédemment été ministre des pensions.

 

Il est favorable à une défense ferme des frontières et fait développer un projet de défenses qui rapidement prend le nom de son instigateur. Bien que remplacé par Paul Painlevé en 1924, il continue à collaborer à ce projet, notamment en aidant à trouver les financements nécessaires.

C'est sous l'égide de Painlevé que le gros des projets de fortifications sort des tables à dessins et commence à voir le jour.

En novembre 1929 Maginot récupère le poste de ministre de la guerre, le projet a démarré et les travaux sont partout en cours. L'effort financier est important pour le pays mais Maginot arrive à faire voter un budget de 3,3 milliards de francs, puis 2,4 milliards en 1930 et 1931 de rallonge.

 

Les constructions débutent et s'étendent le long de la frontière, non pas pour la rentre totalement infranchissable, mais en retardant l'ennemi le plus longtemps possible, avec comme objectif une dizaine de jours, le temps de permettre la mobilisation générale de la troupe en cas d'invasion du territoire.

 

Mais au fur et à mesure du temps les crédits s'épuisent, les chantiers sont titanesques ! Au fur et à mesure de la diminution des crédits, il faut "rogner" sur les ouvrages, revoir parfois leur taille, ajourner certains travaux.

Malgré cela la frontière sera tout de même couverte comme prévu.

 

Une première mobilisation des ouvrages à lieu en 1936 lors de la remilitarisation de la Rhénanie, puis en 1938, lors de "l'affaire des Sudètes".

Cela permet de tester les ouvrages en condition réelle, et bien souvent de revoir et améliorer le fonctionnement des ouvrages.

 

Lors de la déclaration de guerre en 1939 les ouvrages sont évidemment mobilisés, et ceux qui mèneront combat le feront comme prévu, et le feront avec honneur à la mission qui leur a été confiée.

 

Ils seront remis à l'armée allemande sur ordre du gouvernement.

 

Aujourd'hui ce patrimoine est toujours présent, certains ouvrages toujours militaires, parfois encore utilisés, mais hélas bien souvent à l'abandon. Le moins pire est le merlonnage pur et simple, qui s'il rend tout accès impossible condamne ces ouvrages à une mort "à petit feu" dans l'humidité des souterrains qui ronge la ferraille.

D'autres ouvrages, négligés par l'autorité militaires disparaissent sous les dégradations des récupérateurs de métaux.

Enfin, quelques autres, plus chanceux, vivent ou revivent grâce à quelques associations de passionnés qui les entretiennent et les restaurent avec les moyens à leurs dispositions. C'est heureux, sans quoi dans quelques années il ne restera rien de ce passé valeureux et de ces travaux qui ont demandé un effort considérable à la Nation tout entière, autant qu'à ceux qui ont occupés ces lieux avec Honneur.